• 1ère semaine du défi dont je viens juste de publier l'affichette en dessous.

    Le thème était: Doucement la nature s'endort, mais par ci par là il reste des petits bouts d'été, et si on les cherchait avant qu'ils ne disparaissent complètement histoire de garder encore un peu de chaleur avant les grands froids.

    Voici mes participations à moi.

    Les restes d'été....

    Il reste de la bourrache à récolter, pas dans mon mini carré à herbes malheureusement, les pucerons ont eu raison des miennes. une belle bleue sur fond de beau bleu...

    Les restes d'été....

    Une des dernières courageuses à la chasse au pollen, elle est dans l'ombre, on la voit mal mais il me semble avoir capturé une abeille noire de Savoie qui a une zone de protection pas très loin d'ici.

    Les restes d'été....

    Le dernier reste qui fait plaisir, le rayon de soleil d'octobre qui annonce une belle journée, chaude, agréable. on peut sortir sans manches et nu pieds, l'automne est là mais l'été n'est pas parti.

    ---------------------------------------------------------------------------------------

    Et la semaine commence avec un nouveau thème.

    les récoltes sont passées et fêtées par nous, mais la nature fait ce qu'elle veut, quand elle veut et comme elle veut et on trouve encore des fruits, des fruits à coques, des graines qui se récoltent maintenant, juste avant le grand sommeil.... 

    Si le coeur vous en dit, vous avez jusqu'au 12 pour nous faire parvenir vos photos.

     


    votre commentaire
  • 1 sujet par semaine et on observe, on cherche, on trouve, on clic...

    Défi photo Déa

    Ensuite, on envoie son oeuvre en mp ici ou à moi même yes

    A la fin de chaque semaine, les photos sont mises en alboum et publiées et on se fait plaisir aux z'yeux.

    #défiphotoDea


    votre commentaire
  • Quand j'étais enfant, un de mes plus grand plaisirs était d'accompagner mon père en stage. Il enseignait la photo pendant les week-end ou les vacances et parfois il m'emmenait avec lui... Enfant, je ne faisais que l'accompagner, pendant que lui et les stagiaires partaient en reportage sur le sujet donné, j'allais jouer au bord de la bourne ou dans un pré. Et puis j'ai grandi et j'ai participé aux stages en tant que stagiaire... Pas de numérique à l'époque, on développait la pellicule, on faisait nos négatifs (ou nos diapos) et après on passait nos œuvres passaient sous l'œil critique de tout les participants.

    Traditionnellement, le premier thème de chaque session était "la matière"... Il s'agissait de capturer le grain d'un caillou, d'une grille rouillée, d'une peau d'arbre ou de tout ce qu'on trouvait. Photographier les choses de très près afin de retrouver la rugosité, la douceur... bref la texture des choses. Je crois que j'en ai gardé le gout du vieux bois, de la rouille, de la peinture écaillée... le gout des objets abimés par le temps qui passe.

    Avant-hier, on est allés prendre l'air en montagne et je me suis assise au pied d'un grand frêne, j'ai fermé les yeux et quand je les ai rouvert je ne voyais plus que la peau de son voisin. J'ai attrapé mon petit appareil que je traine partout et j'ai tenté de capturer cette peau... sans succès. Jusqu'à ce que je regarde les fonctions de plus près et que je tombe sur le mode "super macro" qui est bien pratique. Je me suis amusée un moment avec et même si ce n'est pas de grandes z'œuvres, j'aime le rendu... 

    Peau d'arbre...

     Peau de frêne avec un nœud....

     Peau d'arbre...

     Peau de frêne toute lisse... 

    Peau d'arbre...

     enfin pas tant que ça mais je me comprends...

     Peau d'arbre...

      Peau de frêne à pois...

    Peau d'arbre...

     Peau de frêne cicatrisée...

    Peau d'arbre...

     Peau de frêne un peu moussue...

    Peau d'arbre...

     Peau de frêne blessé et recousu...

    Peau d'arbre...

     Tout petits champignons blancs tout doux...

    Peau d'arbre...

     Tout duveteux...

    Peau d'arbre...

    Garde-robe de coccinelle...


    5 commentaires
  • Full moon is coming...

    Dimanche...

    En attendant, elle monte doucement et se pavane sans nuages de jour comme de nuit...


    votre commentaire
  • Il est dit que loin dans les cieux vivent d'étranges animaux: les baleines stellaires...

    Selon la légende, de la même façon que nos dauphins guident les navires sur les océans, les baleines stellaires guident les voyageurs des étoiles à travers l'espace.

    Parfois, si on lève la tête au bon moment, on peut les apercevoir qui se rapprochent de la Terre, attirées par les lumières et les cris de joie des enfants

    Elles descendent un peu, se rapprochent comme pour observer ces êtres étranges qui peuplent la planète... 

     

    Dépose un voyageur et repartent vers l'infini, doucement....

    .........................................................................................................................................................................................

    La Baleine Stellaire est une créature immense, ressemblant par sa morphologie aux baleines terrestres. Elle est dotée de plusieurs tentacules et nageoires attachées à son estomac et des vrilles plus petites sur leur dos. La Baleine Stellaire est capable de voyager dans l'espace à la même vitesse qu'un vaisseau spatial. Leur cri ne peut être entendu de l'être humain car leur fréquence n'est pas audible (un peu comme des ultrasons). Elle est capable de bioluminescence.

    D'après la légende, les Baleines Stellaires guidaient les voyageurs spatiaux dans leur périple à travers l'espace.

    Tout les Whovians savent qu'au 29ème siècle, alors que la Terre brûle et que tous ses enfants crient, la dernière Baleine Stellaire de son espèce, alors très âgée et d'une grande bonté d'âme est descendue sur la Terre pour sauver les humains restant. (S05 E02 The Beast below)

    source ici


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique