• Plus tout à fait l'hiver...

    Pas vraiment le printemps...

    Hier, 16 juin quand même...

    Après une halte infructueuse sur le vide-grenier de Moutiers (oui, ça arrive que des fois c'est infructueux!) et profitant du grand beau temps de cette fin d'hiver, nous avons voulu voir la neige...

    Comme si on ne l'avais pas assez vue tout l'hiver...

    En vrai, c'est pas n'importe laquelle de neige...

    C'est celle qui se trouve entre la France et l'Italie, celle qu'il a fallu tailler dedans pour pouvoir ouvrir le passage entre les 2 pays, parce que quand même, à un moment, ça suffit. L'été est presque là, la neige est toujours là et il faut faire quelque chose...

    A l'arrivée nous sommes accueillis...

    06 3078

    Par Saint Bernard ou San Bernardo (c'est suivant d'où tu viens en fait!) himself...

    Parce que c'est son col...

    Le col du petit St Bernard...

    Du bout du doigt, il nous montre...

    06 2954

    Le plus haut sommet d'Europe...

    Le Mont-Blanc et sa chevelure de nuages...

    06 3035

    La neige est partout...

    De loin, l'herbe est encore brulée

    Mais si on s'approche d'un peu plus près...

    06 2940

    C'est une explosion de couleur

    06 2951 06 3026

    06 3029

    Pensées, boutons d'or, petites et grandes gentianes bleues...

    06-2984.JPG

    Et la marmotte...

    Tu l'as vu la marmotte?

    Les petits jouent un peu plus loin...

    06 3054

    Pourtant, de chaque coté de la route, c'est encore l'hiver...

    06 3067 06 3068

    4 mètres nous a dit le Monsieur qui mesurait comme il pouvait...

    06 2993

    Quand on descend un peu, les murs s'effacent et la montagne apparait en face...

    Avec à son pied,le lac... toujours gelé.

    06 2997

    En fondant, la neige s'est amusée avec les formes...

    Je ne sais pas ce que vous voyez mais moi, un bonhomme qui fait front avec un.... bouquetin? chamois? 

    Ce qu'on veut en vrai... 

    06 3077

    .... 

    Il en fallait au moins un...

    Ils étaient deux...

    Mais je n'en n'ai pris qu'un...

    ....

    06 3082

    Et avant de partir, un petit thé avec une tarte maison que juste slurp!

    Parce que mine de rien, il est 17h et qu'on a un p'tit creux parce qu'on n'a pas mangé à midi.

    Et puis tu ricane pas (si si, au toi au fond, je te vois ricaner)... Le nom du bar, c'est pas ce que tu crois

    La branlette c'est du patois du Val d'Aoste, c'est le nom de l'ail sauvage.

    Lancebranlette, c'est le champ en pente où pousse l'ail sauvage...

    Et si! 

    Y'en a partout ici et si un jour, la neige fond et que l'herbe pousse, on remontera en cueillir!

    (et si tu passe là bas, tu t'arrête parce que la tarte elle est trèèèèès bonne!)

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    « J'aurai aimé tu sais...Allez, prends ça dans les dents... »

  • Commentaires

    1
    Lundi 17 Juin 2013 à 10:21
    jubama
    merci pour l'explication du patois....oui, c'est moi qui rigolait au fond !!!
    2
    Lundi 17 Juin 2013 à 19:40
    Viscountess Sheshire

    Pas besoin de le préciser, je t'ai vu!!! 

    3
    Lundi 17 Juin 2013 à 22:45
    Joëlle Coeur de camp
    Toi, à la neige ? j'y crois pas, t'as une preuve ? Bisous
    4
    Mardi 18 Juin 2013 à 08:52
    Viscountess Sheshire

    A part mes coups de soleil? 

    non.... sauf si tu considère comme valable les photos que l'Homme a pris de moi sur fond de printemps ensoleillée...

    Mais tu a raison, c'est incroyable.... je ne suis quand même pas aller jusqu'à mettre les pieds dedans, il y a des limites à tout et la neige est encore froide!

    5
    Mardi 18 Juin 2013 à 08:58
    annielamarmotte
    bah tiens un peu qu'elle est là la marmotte.... un détour par les fleurs toutes neuves ça réveille
    6
    Mardi 18 Juin 2013 à 22:42
    Norbert794
    Bonsoir Christine,
    Je viens de découvrir votre blog et votre article "j'aurais aimé tu sais"... Il aura aimé je le sais. je suis passé par ces épreuves à plusieurs reprises, mon père en premier, suivi de l'un de mes frères, puis ma maman... pour ne citer que les plus proches... Je continue à les faire exister tous les jours autour de moi, en disant aux personnes auxquelles je m'adresse, "mon père qui était un sage disait..." et ainsi de suite... quand je suis dans la nature, au contact des animaux, je les remercie de m'avoir donné la passion de la nature et le respect de tout être vivant sur la terre... Il faut accepter qu'ils puissent être présents autrement que physiquement... votre papa sera près de vous chaque fois que vous verrez un oiseau, un insecte, une fleur... regardez les avec le sourire, car il sera présent avec chacun d'entre eux... Amicalement
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :