• Pourquoi les bourrelets, c'est pas forcément super chouette...

    Il y a une dizaine de jours, sur un célèbre réseau social dont le nom commence par fesse et finit par bouc, ma copine La Bastidane partageait le lien d'un article que tu trouvera ici et dont le sujet absolument essentiel était que "Selon Mauranne, pour être heureux mieux vaut ne pas être gros". C'est son point de vue et elle a le droit de l'avoir... sauf que sur le célèbre réseau social, quelques lectrices de l'article ont réagit. Elles n'étaient pas contentes les lectrices hein! Y'avait les pas polies qui ont dit en gros que "pffff quelle conne de penser ça... comme tout ceux qui pensent ça d'ailleurs", y'avait celles qui clamaient que "moi je suis ronde et je suis super hyper méga heureuse!" et même que pour qu'on comprenne bien, certaine (oui au singulier, c'est voulu) le disait 3 fois, comme l'Homme à la Cloche... y'avait ceux qui estimaient qu'avec des discours comme ça, on allait toutes finir anorexiques, y'avait ceux qui trouvaient que les ex-gros sont aussi chiant que les anciens fumeurs etdans la même veine, y'avait ceux qui pensaient qu'en maigrissant un(e) gros(se) perd son humour (parce que c'est bien connu, les gros sont plus rigolos que les autres parce que l'humour se cache dans la graisse en fait)... Bref, y'avait ceux qui....

    Bon y'avait pas que ceux là hein...

    Mais moi, j'ai mes nerfs qui se sont un petit poil énervés quand même...

    Et j'm'en va t'expliquer pourquoi...

    Depuis quelques années, les grosses (ah oui, ne compte pas sur moi pour utiliser un autre mot que grosse, je l'ai déjà dis, j'appelle un chat minet et une grosse une grosse... Et je m'inclus dedans) bref, les grosses disais je, se décomplexent et c'est super... Vraiment!

    Même moi qui ai trente douze kilos en trop au moins, je me décomplexe et c'est super... Vraiment!

    On trouve de plus en plus de vêtements et sous-vêtements en grande taille et pas que les trucs de ma grand-mère si tu vois ce que je veux dire... Des choses sympas, rigolotes, pleines de couleurs colorées... et même des sexy! Et oui... t'aurais pas cru hein!

    Donc disais je, de nos jours, en 2014, les grosses vivent à priori mieux avec leurs bourrelets qu'avant, mais pas toutes... Et pas toutes de la même façon ni pour les mêmes raisons...

    Il y a celles qui les supporte, je fais partie de celles là... (Ayé, elle va encore nous parler d'elle, purinféchié, comme si on n'avait que d'elle à parler... Euuuh... scuse moi toa au fond, chui chez moi et je parle de qui je veux chez moi et il se trouve qu'en l'occurrence qui je veux, c'est moi!)

    Je les supporte parce que pour le moment, je ne peux pas faire autrement, mais de là à dire que je suis heureuse avec... comment te dire... Non! Bien sur que non je ne suis pas heureuse avec mes bourrelets tout partout. J'ai mal partout, mon dos me tient mal, mes genoux souffrent, mes pieds et mes chevilles me supporte plus qu'ils ne me porte. Ma poitrine fait que ma nuque et mes épaules se sont raidis et que parfois une tendinite pointe un bout de nez... Un bonnet I (oui oui, I comme après H) ne se porte pas sans douleur. J'ai juste ce qu'il me faut comme souffle pour pouvoir avancer normalement et respirer.

    Oui physiquement, je les supporte mais ils ne me rendent pas heureuse...

    Quand aux remarques dans la rue, pas très nombreuses j'avoue, je fais comme si je ne les entendais pas mais elles font mal. Et le plus "amusant" c'est que quand je me retourne pour voir de qui elles émanent, je me retrouve généralement avec un genre de ventre à bière, une grosse bedaine qui si il prenait le temps de se regarder un minimum le matin dans un miroir, déjà changerait de tee-shirt et ensuite se pendrait de désespoir en voyant à quoi lui même ressemble.

    Je les supporte aussi... mais elles ne me rendent pas heureuse...

    Après, il faut s'habiller... Et ça c'est pas simple non plus.

    Parce que je vais t'expliquer une chose... Les grosses au contraire des minces sont multiformes, tu a des grosses avec une silhouette en A, en O, en 8 et même en XXL. Si si... et suivant ta silhouette, tu ne porte pas les vêtements de la même façon. Et même que tu ne porte pas le même vêtement que ta copine grosse aussi mais dont la silhouette est différente... Et pour peu que tu sois une petite grosse, alors là... bonne chance! parce qu'en dessous de moins d'1,60m tout te sera trop long... pas forcément trop large mais trop long surement! Ah et puis il ne vaut mieux pas qu'en taille tu fasse plus que 46/48... parce qu'au dessus, tu peux te brosser pour trouver ça en ville à des prix abordables. Alors, je t'entend me dire... "oui mais..." et là je t'arrête tout de suite, je sais qu'il y a internet et que internet c'est comme à la samaritaine, on trouve de tout... mais sur internet tu achète d'abord et t'essaie après... et si ça ne va pas, non seulement tu est déçue mais en plus il faut que tu paie le retour. Bref, c'est pas simple... 

    Et attend, je t'ai pas expliqué les sous-vêtements... Parce que, il arrive que la grosse, genre moi par exemple, déborde largement du balconnet et que quand elle veux ou plutôt à besoin d'un soutien-gorge qui tient bien partout, elle doit juste vendre un bras, rajouter un oeil et même un rein pour pouvoir le payer... Quand elle trouve sa taille chez la bonnetière en bas de chez elle... Bref, autant dire que la grosse à grands balconnets n'achète pas un soutien-gorge tout les jours... 

    D'ailleurs la grosse à grands balconnets est souvent confrontée à un autre problème... La rooooobe! Moi par exemple (oui encore moi!) j'aime les robes, c'est même ce que je préfère... Je peux te parler de la déception quand dans la cabine d'essayage, tu enfile la robe et qu'elle te va... yeah! trop bieeeen! paillettes et confettis... ah ben non finalement, tu ne peux pas la fermer parce que le balconnet devant est trop... trop quoi!

    Je le supporte aussi tout ça... mais ça ne me rend pas heureuse...

    Non non non!

    Et si TOI, la grosse qui me lis en ce moment tu me dis que les quelques désagréments que je viens d'énumérer te rendent heureuse... permet moi de te dire "ouh la menteuseuh!"

    Néanmoins, les gens que je croisent, que je rencontre voient en moi un personne qui leur semble épanouie... heureuse. Oui, parce que je met du rose sur les yeux, des plumes dans les ch'veux, je souris et même je ris des fois. J'ai de l'humour aussi (oui, j'ai du gras donc j'ai de l'humour, j'ai peur de maigrir, mon humour va fondre!) et même que je plaisante sur mon gras, sur mes bourrelets qui dépassent (d'ailleurs, les gens n'aiment pas qu'on plaisante sur nos kilos... ils te disent "haaan mais nooon, t'est pas grooosse, t'est ronde" et moi je dis "oui et quand tombe, je roule"... ben oui, chui ronde, je roule... ah merde c'était pas prévu... bon ok, t'est grosse alors)

    Donc oui, je plaisante sur eux, mes p'tits bourrelets, mes p'tites bouées... ça n'empêchent pas que je ne les aiment pas... Je vis avec, je les supporte mais je ne les aime pas... Et c'est mon droit

    Alors toi... oui toi... qui est tellement grosse et tellement heureuse d'être grosse, tellement heureuse que tu a besoin de le répéter 3 fois pour qu'on comprenne à quel point tu est heureuse, à quel point tu vis sereinement avec tes kilos... Ben bravo, c'est génial, c'est super, c'est tout ce que tu veux... mais n'insulte pas celles qui n'en sont pas capables, celles qui supportent pas leur poids, qui vivent avec mais qui n'en sont pas heureuses... celles qui ne peuvent pas vivre avec tellement ils sont lourds à porter.

    Celles qui disent simplement leur souffrance, leurs difficultés à vivre ainsi...

    Vous dites qu'elles n'assument pas?

    Moi je dirais que si... Elles osent dire qu'elles sont mal et ça, rien que ça, ça demande du courage.... En toute simplicité bien sur...

     

    « La soupe à rayures...Bon beeeen..... »

  • Commentaires

    1
    Lundi 17 Février 2014 à 23:31
    jubama

    complètement d'accord... mais il y a aussi le regard des autres et les codes de beauté...

    Ma mère accro au non-bourrelet m'a toujours dit que j'aurai dû naître au temps de Rubens... et ben voilà j'aime ça, c'est plutôt un compliment (?) je le prend comme tel !!! et de toute façon je suis bien avec mes rondeurs et celles de mon époux (ben oui lui aussi !!!)

    seul souci, les fringues... trop courtes pour moi !!! c'est tropinjuste !

    Grosses (!) bises Viscountess !!!! ;-) !

     

    2
    cauquillette
    Lundi 17 Février 2014 à 23:33

    <3

     

    3
    Mardi 18 Février 2014 à 09:07

    Merci pour ce courageux témoignage !

    Je ne suis pas ronde ni grosse, ni même anorexique. Je suis plutôt bien dans mon corps. Mais j'avoue que ton article me donne à réfléchir malgré tout de la place que tient notre corps et la vision qu'on en a dans notre bonheur. Je ne sais pas si mon corps me rend HEUREUSE. Je ne sais pas si c'est son rôle, à ce véhicule/temple de nous rendre heureux. Ca me parait incongru.

    En revanche, je comprends tout à fait combien il peut rendre malheureux, à cause de tout ce que ça implique.

    Moi, je suis "heureuse avec mon corps" (ou apaisée, ou en harmonie, ou que sais-je) quand je suis bien dedans. Quand je n'ai pas mal à l'intestin, quand je ne suis pas en train de faire un malaise vagal, quand je ne suis pas obligée de manger toutes les deux heures parce qu'il crame l'énergie plus vite que son ombre.

    Je n'ai pas à me plaindre de mon corps, ni au niveau de sa forme ni au niveau de son fonctionnement (qui reste largement correct !) mais comme chaque corps, il a ses ptis ratés. Un gond mal huilé, ce genre de truc. Du coup, je fais l'entretien comme je peux, au mieux, avec sérieux mais humour aussi (béwi je suis une mince qui peut avoir de l'humour. Truc de ouf). Parce que bon c'est un peu ma maison de moi, et de toute manière je ne le changerai pas mon corps (on peut le sculpter si on veut, mais les coups de burin j'avoue je ne suis pas très fan. On peut aussi le polir tranquillement, comme un jouli galet :) ). Et ma jambe trop courte, j'aurai beau faire ce que je veux, elle restera trop courte.

    Bref, je voulais apporter ma petite contribution sur un début de conception de relation au corps. Je le disais, son boulot, ce n'est pas de me rendre heureuse. C'est de me permettre d'exister (déjà, c'est pas mal. Et du coup, je ne me pose pas la question en ces termes. en revanche, m'apaiser avec lui, en prendre soin, le bichonner (parce que c'est mon ami : tous les maux que je vis sont autant de signaux je pense). Donc je comprends quand tu dis que tes petits et grands (I quand même, on peut dire que c'est grand) maux font que tu supporte ton corps plus que tu n'y vois une source de joie et de confort. Pour moi, ce qui craint n'est pas tant d'être grosse ou mince que d'être dans une santé moyenne voire médiocre voire pourrie, et il faut dire ce qui est, la plupart du temps, les kilos en trop ne sont pas aidants (des fois, c'est sans conséquences). Et puis par là dessus, il y a toute la part piskologique, regard social, toussa. Donc même en tant que mince, je comprends ton point de vue.

     

    Et sinon, je voulais ajouter que les minces aussi ont toutes des formes différentes. Le prêt à porter, c'est un mythe. Comme les conventions, la bien-pensance et la normalité : c'est censé aller à tout le monde Total : ça ne va a personne :D

     

    C'était "mon point de vue", en direct de chez Camille, à vous les studios !

    4
    Mardi 18 Février 2014 à 09:45
    Mascha
    Merci pour cet article!
    J'ai des kilos en trop je ne les aime pas non plus mais ma chance c'est que j'ai recu de mon pere ceci : on ne peut pas ne pas s'aimer :-)
    Il est gentil mon popa :-)
    Je pense que la question du bien-sentir dans son corps depasse la question du bourelet. J'ai souvent cotoye des femmes plus mince que moi se plaignant d'etre trop grosse alors que je ne voyais pas de bourelets et ces femmes aussi souffrent et je ne croit pas qu'il y est quelconque hypocrisie de leur part.
    Bref, je reste ADMIRATIVE de tout un tas de femmes grosses qui savent etre belle, qui connaissent et sentent tellement bien leur corps qu'elles savent comment s'habiller. Moi j'ai presque 30 ans et j'ai les memes fringues que etudiante.... c'te loose lol
    Alors mon combat a moi c'est pas tellement les kilos en trop c'est trouver comment je suis pour bien m'habiller ^^
    5
    Impatiens
    Mardi 18 Février 2014 à 10:02

    Oh que je suis d'accord avec vous, quel courage vous avez !

    Je suis bientôt une ex grosse car je me libère de cette enveloppe et de mes bouées qui ne me servent plus à rien, et qui comme vous m'empêchent de m'épanouir pleinement. Je préfère ne pas me dire que je perds mes kilos, je préfère me dire qu'ils s'envolent tout seuls, et bon débarras, qu'ils partent loin, très loin, et ne reviennent pas, de toute façon je ne les accueillerai plus !

    Moi aussi j'avais très peur de perdre mes kilos comme si j'allais me perdre moi-même, jusqu'au jour où je me suis dit "bon ça va bien maintenant, je veux être HEUREUSE moi, et vous ne me rendez pas heureuse vous là, oui vous, tous ces kilos de graisse et de sucre, ce poids que vous me faites porter chaque jour, vous ne me méritez pas ! Alors à dégager !"

    Merci pour votre article !  

    6
    Mercredi 19 Février 2014 à 13:11

    Rhi, tu m'ouvre des perspectives de travail et je t'en remercie... (en vrai, je sais que les minces aussi sont multiformes mais je pense que ça se voit beaucoup sur les grosses. Par exemple une grosse à balconnets et gros bidon ne peut pas du tout s'habiller comme une grosse à balconnet sans gros bidon ou comme une grosse sans balconnet mais gros bidon... faut qu'elle arrive à jongler... quoique les minces aussi... bref c'est pas simple).

    Merci à toutes de vos commentaires ici ou sur FB, ça m'ouvre aussi de nouvelles pistes, une autre vision des choses!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :