• Mes extraordinaires aventures dans le pays de Paul.... 1er contac...

    Ça fait presque 2 mois et demi que j'ai renoué avec Paul... Ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas fréquentés, d'ailleurs la dernière fois que je l'avais vu, il ne s'appelait même pas comme ça. A l'époque il portait un nom barbare à peine prononçable: Ahènepéheu Assédic... J'ai jamais compris comment des parents raisonnables peuvent donner de tels noms à leur enfants. Je trouve bien qu'il en ai changé, c'est quand même plus facile à prononcer: Paul Emploi (et puis ça fait moins ridicule quand je le hèle dans la rue...)

    Bref, j'ai renoué avec Paul et ça n'a pas été hyper facile même si je m'y préparais depuis plusieurs mois. Les enfants que je gardais déménageaient et c'est la crise chez les ass mat (si t'est futurs parents et qu'on te dis qu'il faut te prendre 1 an à l'avance pour trouver une nounou, ne le crois pas et keep cool), la demande a baissée et l'offre a augmentée. Ça faisait un moment que je pensais à me recycler (comme les vieux trucs tsé!) mais à chaque fois un nouveau bébé arrivait, j'avais du travail, ça restait un vague projet et puis voilà, là j'ai plus tellement le choix. Enfin si, je peux rester ass mat au chomage avec un contrat de 8h par semaine et attendre que le téléphone sonne ou alors, je peux aller voir ailleurs ce que je peux faire. Au départ, c'est un peu flippant je t'avouerais. Parce que j'ai 50 ans pour encore quelques semaines, parce que ça fait 20 ans que j'ai quitté l'emploi qui j'avais en hypermarché pour suivre mon mari, élever ma fille, avoir mon fils, élever ma fille et mon fils, tenter de retravailler à l'extérieur sans succès (quand t'as 2 enfants qui ont connu Maman à la maison toute leur vie, je t'assure que si elle tente de s'échapper, ils lui font grave payer!) et finalement me faire agréer comme ass mat. 13 ans que je travaille avec des tout petits qui grandissent et qui partent, remplacés par d'autres tout petits qui grandissent et qui partent. Je ne renie rien hein, ça a été chouette, j'ai adoré ça. Vraiment yes. Voir ces petits bouts évoluer auprès de moi, faire un peu partie de leur vie et continuer de les voir grandir de temps en temps (ben oui, tous ne partent pas loin loin loin), certains viennent me faire coucou à l'improviste, j'en croise d'autres dans la rue quand ils vont au collège. La plus âgée d'entre eux a eu 14 ans ces derniers jours, elle s'appelle Sarah, je l'ai quitté en déménageant de Bayeux, on avait passé 3 ans ensemble. J'essaie d'imaginer la jeune fille qu'elle est devenue et je souris en pensant à elle.

    Bref, 13 ans que je suis ass mat et aujourd'hui je suis au chômage et j'ai des choix à faire. J'en ai déjà fais un, celui de me reconvertir. Maintenant il y en a d'autres qui m'attendent (genre dans quoi?). Donc il y a 2 mois et demi, j'ai appelé Paul et je lui ai dis "voilà, chui au chomage, j'fais comment" et Paul m'a répondu "bouge pas, j'te fixe un rendez vous, tu viens c't'aprèm et on voit ça", ce à qui je lui ai répondu, "c't'aprèm c'est pas possible, j'ai pas encore tout mes papiers mais dis moi déjà ce qu'il faut que je t'amène" et là j'ai fais la liste "les fiches employeurs jusqu'à 36 mois, les 12 dernières fiches de paie (multiplié par le nombre d'employeurs), ta carte d'identité, ta carte vitale, un rib, ton contrat en cours qu'il te reste et tu t'amène toi la semaine prochaine" et donc, la semaine d'après, j'ai pris mes jambes, j'ai repoussé mon angoisse de sortir et de rencontrer du monde et je suis partie chez Paul. Je t'avoue que quand je suis arrivée, j'ai pris peur tellement il y avait du monde à l'accueil, purge avec tout ça, je vais être en retard! et non en fait parce que c'est hyper bien géré, de temps en temps, y'a une copine à Paul qui crie "kisséka rendez vous?" et là on dit "moi moi moi", elle note ton nom dans son pc et t'envoie dans la salle d'attente. J'ai pas attendu longtemps, une dame est venue me chercher, elle s'est installée derrière son bureau et on a commencé à finaliser mon inscription. Elle me demandait les papiers et moi hop, je les sortais de ma pochette (hé, j'avais tout super bien préparé!) jusqu'à ce qu'elle me demande les contrats résiliés.... oh... mais euh... ça on m'a pas demandé... ah ben si il les faut.... zutalors on fait comment? on finalise et puis vous reviendrez ramener le dossier... bon d'accord.

    "Aloooors, vous êtes ass mat?"

    "voui mais j'veux plus faire ça, maintenant je voudrais faire un bilan de compétence parce que je sais pas quoi faire mais je voudrais me former et faire autre chose"

    "Ah.... bon.... alors, les bilans de compétences pour le moment on fait pas, on n'a plus de prestataires"

    "Zutalors, qu'est ce que tu me propose madame?"

    "Ben euh... à vrai dire.... euh... en vrai, franchement ou j'embellis?"

    "non non franchement"

    "Bon ben en vrai, je te mets dans la case ass mat (celle dans laquelle y'a pas de boulot) je note que tu veux un bilan de compétence un jour quand on pourra et pour les formations, tu va voir sur le 3615formations et c'est comme au marché tu fais ton choix, par contre, comme t'est ass mat, t'a pas cotisé pour la formation ("si si chui un employé comme un autre, j'cotise") et tu cotise où alors ("ben chaipa en fait et toi tu sais?) non moi non plus chai pas mais je savais pas que tu cotisais alors j'ai une excuse, bon voilà, maintenant tu remmène ton dossier à ta maison, tu me le ramène avec les contrats finis et hop, roule ma boule, on se revoie en janvier ("pas avant? c'est tout?") oui c'est tout ("bon d'accord, j'rentre chez moi alors?") voui voui ("t'est sur t'a pas de solutions, rien d'autres à me dire?") non non, file ou j'lache les chiens....

    Mes extraordinaires aventures dans le pays de Paul.... 1er contact...

    Et je suis rentrée chez moi, le moral un peu en berne, genre j'vais me coucher et j'me lève plus jamais de la vie jusqu'à la morkitue....

    Sauf que.... j'avais oublié de poser des questions et je m'en suis rappelée à la maison.... Mais comme je devais ramener mon dossier, j'm'en foutais, je les poserais la prochaine fois, une fois que j'aurais retrouvé mes contrats, photocopiés mes contrats, mis à jours mes avenants qu'on n'avait jamais mis par écrits et avant tout contacté mes employeurs.

    Et la suite, ben c'est au prochain épisode glasses parce que au pays de Paul, on vit des aventures trop bien et que faut que je te les raconte quand même....

    voilà voilà voilà.....

     


    votre commentaire
  • Le thème du défi photo Déa de la semaine dernière était "L'automne s'est installé, les couleurs changent, que ce soit les feuilles des arbres, la lumière toussa ... C'est donc notre sujet de cette semaine, fixer les couleurs automnales.".

    Donc en gros, retenir les couleurs de l'automne. Le problème cette année, c'est que on n'a pas eu d'été pendant l'été et que maintenant, il s'étire doucement (en vrai c'est pas un problème, si il pouvait durer toute l'année, ça m'arrangerait bien en fait), donc les couleurs automnales, elles ne sont pas franchement là. A cette époque normalement, les montagnes s'embrasent, un peu comme si elles voulaient faire une dernière fête avant le grand sommeil annuel, moi je ramasse des feuilles de toutes les couleurs et les feuilles d'or des ginkos qui tentent de justifier leur surnom d'arbres aux 1000 écus.

    Cette année, les ginkos sont encore vert et si les montagnes sont moins éclatantes, elles ne flamboient pas, ne font pas la fête des couleurs...

    Voici donc les photos que j'ai présenté au défi...

    Couleurs d'automne...

    Pendant l'automne, l'été continue...

    Couleurs d'automne...

    Parmi les feuilles vertes commence à se mêler un peu d'or...

    Couleurs d'automne...

    Un peu de feu....

    Couleurs d'automne...

     Un tout petit peu...

    Pas de quoi faire un véritable automne... pas encore. smile

    ________________________________________________________

    Vous pouvez venir jouer avec nous toutes les semaines sur la page Facebook de l'Ordre de Déa

    Le sujet de cette semaine c'est les courges... Elles sont de saison!

    "Déjà l'avant-dernière semaine d'octobre....
    Et nous mettons à l'honneur les reines de l'automne... les courges...
    Les citrouilles, potirons, coloquintes et autres cucurbitacées ventrues, véruqueuses ou pas, De quoi faire de belles et bonnes soupes, gratins et autres plats chauds délicieux ou juste pour décorer.....
    A vous de jouer et n'hésitez pas à partager et inviter vos amis!!
    Vos photos en MP à cette adresse https://www.facebook.com/ordrededea Si vous n'êtes pas sur FB ou si vous préférez ne pas passer par ce biais, vous pouvez me les faire parvenir par le blog en m'envoyant un petit mot, je vous demande juste de l'accompagner d'une petite légende, d'un court descriptif. La photo vous sera bien évidemment créditée, notre but étant juste de prendre du plaisir, de jouer avec nos yeux et nos appareils photos et de partager.

    Au plaisir de vous retrouver.


    votre commentaire
  • Bon soyons clair tout de suite, en vrai, je ne sais pas si c'est un grand corbeau ou une corneille mais je trouve que Corvus corax en titre, ça le fait bien...

    Bref, maintenant que c'est dit, dimanche, quand je me suis installée au bord de la rivière, il y avait 2 corbeaux (ouais, j'dis corbeaux même si je ne sais pas si s'en est vraiment, j'fais c'que j'veux d'abord!), et ça tombe bien parce que les corbeaux, je les aime beaucoup. Je les trouve beaux, une belle silhouette, une belle couleur noir profond, je les trouve mystérieux, fascinants. Ces mal aimés que moi j'aime...

    Je les ai regardés un moment, ils se tournaient autour, se séparaient, se rejoignaient, allaient dans l'eau pour se baigner ou boire. J'ai aimé ce moment...

    Vraiment j'ai aimé.

    Corvus corax....

    Une belle silhouette...

    Corvus corax....

    Un noir profond...

    Corvus corax....

    Dans lequel une plume blanche semble s'être invitée...

    Corvus corax....

    Corvus corax....

    Dans la rivière...

    Corvus corax....

    Se désaltérer...

    Corvus corax....

    et prendre son envol...

    ______________________________________________________________

    Autrement Corvus Corax, c'est aussi ça...

    Et j'aime aussi... ^^


    votre commentaire
  • La semaine dernière, c'était la révolution dans ma ville...

    2 manifestations d'un coup (faisez gaffe les gars, on va s'habituer à avoir une ville qui bouge et on va devenir exigeants!), la première c'était le forum de la saisonnalité (pour si tu cherche à travailler comme saisonnier dans les stations alentours) et Le Grand Bivouac, festival du voyage aventure avec plein de films, de conférences et de gens dedans.

    Quasiment en même temps, j'ai eu l'idée de vider ma boataspam et j'ai trouvé dedans des demandes d'hébergements envoyées par le biais du site couchsurfing

    Couchsurfing...

    Alors couchsurfing, tu va me dire "késsénékessa?" et je vais te répondre que si je traduis littéralement, c'est du "surf sur canapé" et ça va pas t'avancer plus loin que ça.

    Alors je vais t'expliquer un peu mieux. Tu est un voyageur, tu a à faire quelque part loiiiiiin de chez toi, t'a pas trop de sous pour un hôtel ou t'a pas envie de te retrouver tout seul dans une bête chambre le soir, tu va sur le site dédié (le lien est plus haut), tu t'inscris, tu tape le nom de la ville où tu va et hop, tu a tout les inscrits du site qui habitent cette ville (ça va, tu suis?), et là tu leur envoie une petite demande genre "Bonjour, j'arrive dans ta ville pour le festival de la plus grosse citrouille à vapeur, est ce que tu aurais une petite place pour que je dorme sur ton canapé steplémerci" (tu peux développer ta demande hein mais en gros c'est ça. Et de l'autre coté, la personne qui reçoit la demande peut te dire "ben non, ce vikende j'ai une course d'aqua-poney, je ne serais pas chez moi" ou "Owiiii, je serais ravie de t'accueillir sur mon canapé et d'échanger sur la citrouille à vapeur et son avenir dans le monde" et hop, t'est logé chez l'habitant. (si t'est pas voyageur, tu est accueillant, tu reçois le mail et tu réponds, je te la refait pas, t'a compris le principe!)

    En vrai, je ne me souvenais même pas de ce site mais quand j'ai vu les demandes dans mes spams, ma curiosité à été piquée (aïeuh!), je me suis connectée à mon compte que j'avais créé un jour surement par curiosité, j'ai regardé les profils des demandeurs, je me suis gratouillé la peau de la tête et je me suis dis "allez, on tente" et donc j'ai répondu que "oui, ça me ferais très plaisir de le loger et qu'on discuterais citrouille à vapeur jusqu'au bout de la nuit"

    Mes premières surfeuses étaient des jeunes canadiennes de 18 ans qui font un petit tour en Europe et qui voudraient bien se faire un peu des sous cet hiver. Elles venaient pour le forum de la saisonnalité. Elles sont arrivées avec leur sac à dos dans l'après-midi, je les ai installées dans la chambre de ma fille et nous avons fais connaissances autour d'une tasse de thé. Et c'était chouette... Elles m'ont racontés leur voyage, leur projet, on a parlé de tout et de rien, on a mangées ensemble autour d'un plat chaud et elles sont allés se coucher. Le lendemain, nous sommes parties en même temps, elles ont fait leur vie dans la journée, j'ai fais la mienne et elles sont rentrées le soir avec de quoi se faire à manger.... On avait juste prévu une tartiflette. Du coup, elles ont utilisé ce qu'elles avaient ramenés pour leur repas du midi du lendemain. On a passé une bonne soirée, et le lendemain matin, elles sont reparties vers l'Allemagne. Moi, j'ai changé les draps du lits parce que le Grand Bivouac arrivant, j'avais 2 autres surfeurs qui arrivaient... Une exposante que j'ai peu vu puisqu'elle était sur le site toute la journée jusqu'à tard mais avec qui j'ai eu un bon contact et avec laquelle j'ai pas mal discuté et un jeune homme, le French Reporter qui espère revenir en tant qu'invité dans quelques années. Il est arrivé dans l'après-midi poser son sac, parti sur le Bivouac, on s'y est retrouvé pour boire un pot au troquet du coin tout en discutant, il m'a raconté ses projets, ce qu'il faisait, ce qu'il rêvait de faire, un jeune homme très enthousiaste. On s'est retrouvé le soir pour partager une bonne platée de pâtes bolognaises à la maison tout en devisant.... Et c'était chouette aussi yes

    Bref, 4 surfeurs en 5 jours, de beaux échanges, de belles découvertes, des gens sympas et agréables, ouvert.... que du positif pour moi en tout cas et pour eux j'espère. (j'ai eu de bon retour sur le site donc j'imagine que mon accueil leur a convenu)

    En conclusion, je dirais que le couchsurfing, c'est bien, c'est bon mangez en....

    Couchsurfing...

    (ouais je sais, les photos n'ont rien à voir, je les ai prises le Bivouac, j'aurais bien piqué les tissus tellement ils étaient beaux bad )


    votre commentaire
  • Ce matin, j'ai ouvert ma boatalèt' et dedans il y avait un petit paquet.

    En vrai, je savais qu'un petit paquet allait arriver parce que ma bienfaitrice m'avait demandé mon adresse, mais j'étais loin de me douter de ce que j'allais trouver dedans et qui l'éclat de rire passé, m'a mis en joie pour le reste de la journée.

    It's a great mail day...

    Voilà voilà voilà (ma photo est pourrite, je ne sais pas pourquoi mais on voit l'essentiel n'est il pas?)

    It's a great mail day...

    Au dos, t'a le mode d'emploi...

    It's a great mail day...

    Un peu plus près au cas où, comme moi, il te faudrait des nunettes pour lire...

    Voilà, c'est la pleine période pour certains semis, j'ai donc monté un pot et du terreau et je m'en vais planter mes graines... Peut être qu'avant que je disparaisse totalement de ce monde, un menhir aura germé, sinon je léguerais le pot à ma descendance qui la léguera à la sienne qui la léguera à la sienne qui la léguera à la sienne...... jusqu'à la fin des temps. Et ainsi, ils se souviendront de moi et de mon menhir...


    4 commentaires